Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur ?

Syndrome de l’imposteur - Karma Coaching - Coach Graphiste Lille - Full

 

“J’ai eu de la chance.”

“Je n’ai rien à faire ici.”

“Je suis un imposteur, et ce n’est qu’une question de temps avant que tout le monde le découvre.”

Ça vous dit quelque chose?

La plupart d’entre nous avons éprouvé des sentiments de doute à un moment donné de notre vie. Mais si vos accomplissements sont le résultat de vos propres connaissances, de votre travail acharné et de votre préparation et que vous ne vous sentez toujours pas à votre place… vous souffrez probablement du syndrome de l’imposteur.

Beaucoup d’entrepreneur(e)s et de salarié(e)s, surtout ceux qui débutent une activité, peuvent souffrir d’un phénomène connu sous le nom de syndrome de l’imposteur. En fait, les gens qui travaillent, peu importe leurs domaines d’activité, et à toutes les étapes de leurs carrières peuvent éprouver un sentiment de doute, de manque de confiance et d’illégitimité. Ce n’est pas seulement lié au travail. Les gens peuvent aussi souffrir du syndrome de l’imposteur dans d’autres aspects de leur vie : Les parents, les conjoints et les amis peuvent avoir ce sentiment d’imposture dans leurs relations.

Une étude a révélé qu’environ 70% de la population active souffre du syndrome de l’imposteur à un moment ou un autre de leur vie. Avec autant de personnes qui en font l’expérience, pourquoi n’en parlons-nous pas plus ? Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur ? Quels en sont les signes révélateurs ? Que pouvez-vous faire pour le surmonter ?

 

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur ?


Dans les années 1970, deux psychologues ont inventé le terme syndrome de l’imposteur, aussi appelé phénomène de l’imposteur. Ils l’ont identifié comme une forme de dévalorisation qui se manifeste chez les gens qui peuvent être des élèves très performants durant leurs études et/ou dans d’autres domaines de leur vie, mais qui ont une incapacité à accepter leur réussite. Au lieu de cela, ils voient leur succès comme de la pure chance et ils ont l’impression d’être des fraudeurs plutôt que de mériter leurs succés.

Souvent, ils souffrent en silence, refusant de faire savoir à qui que ce soit qu’ils éprouvent ces sentiments d’insuffisance. En raison de la propension à tout intérioriser, le syndrome d’imposteur peut également amener des sentiments d’anxiété, de dépression et de peur.

 

Caractèristiques communes de ceux qui éprouvent le syndrome de l’imposteur


Les chercheurs ont identifié des caractéristiques et des expériences communes chez ceux qui éprouvent le syndrome de l’imposteur. Ceux dont la famille ou la communauté accorde une grande valeur aux succès peuvent souffrir du sentiment d’être un imposteur. Ils ont été poussés à exceller à l’école et félicités quand ils ont atteint leurs objectifs, mais sévèrement critiqués quand ils n’ont pas été à la hauteur des attentes des autres.
Souvent, ils se sentent différents des autres en raison de leur race, de leur milieu socio-économique, de leur sexe ou d’autres facteurs. Ils se demandent si la réussite et les possibilités qui leur ont été offertes l’ont été en raison de leurs connaissances et de leurs compétences ou plutôt pour une toute autre raison.

L’auteure Valerie Young, qui a écrit un livre sur le syndrome de l’imposteur, a identifié certaines tendances que les personnes atteintes du syndrome de l’imposteur présentent souvent :

Perfectionniste: Il/elle se fixe des objectifs élevées. Seule la perfection est acceptable.

Expert: Il/elle doit tout savoir sur un sujet avant de se mettre au travail ou de participer à une discussion.

Génie naturel: Il/elle est déconcerté(e) lorsque l’apprentissage d’une nouvelle chose ne vient pas aussi facilement qu’il/elle le fait habituellement.

Solo: Si il/elle ont besoin d’aide ou ne peuvent pas accomplir quelque chose seul(e), il/elle a l’impression d’avoir échoué.

Superhomme et Superfemme: Il/elle travaille extrêmement dur pour accomplir des choses, réussir et toujours être actif.

 

Comment se libèrer du syndrome de l’imposteur ?


Savoir que vous pourriez souffrir du syndrome de l’imposteur est la moitié de la bataille. Une fois que ce sentiment de doute, d’imposture, d’une crainte d’échec ou d’être découvert sera conscientisé, vous pouvez commencer à chercher les raisons pour lesquelles vous vivez cela. Analysez les situations ou les comportements qui déclenchent ces sentiments et observez ce que vous ressentez physiquement dans votre corps.

 

Si vous vous comparez fréquemment aux autres
Evaluez si cela provoque de l’anxiété, de la jalousie et de la peur.
Vos comparaisons ont-elles une incidence sur votre vie ?
Est-ce que vous évitez de vous lancer dans de nouveaux projets, de vous remettre en question ou de faire une avancée qui créerait de nouvelles opportunités ?

 

Si la pensée de l’échec est paralysante
Demandez-vous si vous repoussez le lancement d’un projet ou d’une autre entreprise parce que l’idée de l’échec est trop terrifiante. Avez-vous travaillé sans relâche sur une nouvelle entreprise, un nouveau programme ou une nouvelle offre, pour la laisser là pendant des mois ou même des années sans la lancer de peur qu’elle ne soit pas une réussite ?

 

Si vous refusez de demander de l’aide
Considérez que certaines des personnes les plus riches ont eu de nombreuses personnes qui les ont aidées à se rendre là où elles sont aujourd’hui. La réalité, c’est que nous ne pouvons tout simplement pas tout faire nous-mêmes. Ceux qui réussissent savent reconnaître leurs forces. Ils trouvent des gens qui ont des compétences qui complètent les leurs afin qu’ils puissent se concentrer sur ce qu’ils font le mieux, au lieu d’essayer de porter trop de casquettes.

 

Traduction de l’article de life purpose institute.

Vous souhaitez une séance de coaching gratuite ?

 Suivez mon actualité sur :

A PROPOS DE L’AUTEUR DE CET ARTICLE

Je m’appelle Sébastien Tison, j’exerce en tant que Graphiste et Coach au sein de Studio Karma. Je partage avec vous à travers mes articles des sujets qui m’inspirent, m’aident à progresser (comme la création de logo, la communication, l’illustration, la typographie, le marketing), qui peuvent vous intéresser et vous aider également.